Spezielle Optimierungen für den Internet Explorer 11 stehen noch an. Bitte nutzen Sie derweil zur besseren Ansicht einen aktuelleren Browser wie z.B. Firefox, Chrome

Le campus de recherche et de formation du FiBL s‘agrandit

Urs Niggli voit la nouvelle construction comme une réponse à la forte augmentation de la demande pour les recherches et les prestations du FiBL. (Toutes les photos: FiBL, Thomas Alföldi)

Markus Dieth se réjouit que l’agrandissement du campus permettra de créer plus de 100 nouvelles places de travail.

Claudia Friedl voit cet agrandissement comme un jalon pour une recherche moderne, écologique et agricole en Suisse et au-delà.

Urs Brändli signale que les pratiques et les solutions de l’agriculture biologique peuvent aussi fournir de bons résultats dans les exploitations conventionnelles.

Daniel Suter souligne la bonne collaboration dans le processus de planification de l’agrandissement du deuxième plus grand employeur de sa commune.

De gauche à droite: Matthias Müller, responsable du département de l'agriculture en Argovie, Urs Brändli, président de Bio Suisse, Martin Ott, président du Conseil de fondation FiBL, Markus Schärer, propriétaire du cabinet d'architecture fsp, Daniel Suter, président de la commune de Frick, Urs Niggli, directeur du FiBL Suisse, Markus Dieth, conseiller d'État d'Argovie, Claudia Friedl, conseillère nationale et vice-présidente du Conseil de fondation FiBL, Peter Jossen, président du conseil d'administration de bio.inspecta.

Les nouvelles constructions (mises en évidence en couleur) doivent être terminées d’ici 2021. Elles comprennent une serre (tout au fond) avec devant elle un bâtiment combiné de laboratoires et de bureaux. Le centre de communication verra le jour tout à gauche, et tout à droite il y aura des bâtiments pour l’hèbergement des étudiants avec devant, deux halles multifonctionnelles et une nouvelle étable devant à droite. (Image: fsp)

C’est par un coup de bêche que les travaux de construction du nouveau campus de recherche et de formation du FiBL ont démarré. L‘Institut de recherche de l'agriculture biologique FiBL investit plus de 25 millions de francs. Grâce à la décision du Conseil d’État du Canton d’Argovie de soutenir la modernisation de l’infrastructure du FiBL, onze de ces millions de francs proviennent du Fonds Swisslos.

(Frick, le 17 août 2018) Le coup de bêche d’aujourd’hui a marqué le début des travaux d’agrandissement de l’Institut de recherche de l'agriculture biologique FiBL: des nouveau bureaux et laboratoires, une serre, une infrastructure moderne pour les conférences et la construction d’une étable de recherche multifonctionnelle. L’investissement de plus de 25 millions de francs, dont onze proviennent du Fonds Swisslos grâce à une décision du Conseil d’État du Canton d’Argovie, est nécessaire. Au cours des 30 dernières années l’ancien petit centre de recherches est devenu un institut de renommée nationale et internationale qui emploie 200 scientifiques et vulgarisateurs ainsi qu’une centaine d’étudiants et de personnes en cours de formation. «Cette nouvelle construction est notre réponse à la forte augmentation de la demande pour les recherches et les prestations du FiBL», explique le directeur Urs Niggli.

Les travaux d’agrandissement comprennent:

  • 550 mètres carrés de nouveaux laboratoires pour la recherche dans le domaine de l’agronomie ainsi que de l’amélioration de la santé et du bien-être des animaux
  • 300 mètres carrés de serre moderne pour le développement de nouveaux produits phytosanitaires biologiques, la sélection végétale biologique et la recherche sur la fertilité du sol.
  • Une étable modèle respectueuse des animaux et différents dispositifs expérimentaux pour les petit animaux (moutons, volailles, veaux) pour développer des approches sanitaires alternatives, de nouveaux systèmes d’élevage en groupes et de nouveaux concepts d’affouragement durable.
  • La modernisation du domaine du FiBL pour améliorer les recherches en arboriculture, en viticulture et en grandes cultures.
  • 65 mètres carrés de bureaux modernes pour les chercheurs du FiBL et pour l’organisme de contrôle et de certification bio.inspecta AG qui avait été cofondé par le FiBL.
  • 1200 mètres carrés pour un site moderne d’infrastructures de formation et de formation continue avec une grande aula et un restaurant, le tout devant servir en Suisse du Nord-Ouest de campus pour une agriculture et une alimentation durables.

Un jalon pour une recherche agronomique high-tech

Dans son allocution lors du coup de bêche inaugural, Le Conseiller d’État Markus Dieth a qualifié l’agrandissement du FiBL de jalon pour recherche agronomique high-tech dans le canton d’Argovie. En sa qualité de directeur de l’agriculture et des finances, Markus Dieth se réjouit: «L’agrandissement du campus permettra de créer plus de 100 nouvelles place de travail, sans compter que la création locale de valeur passera de 10 à 20 millions de francs par année.» En sa qualité de Think Tank et laboratoire du futur, le FiBL va donc continuer à participer à la mégatendance sociétale de la «durabilité».

La spécialiste en sciences naturelles de l’environnement, vice-présidente du Conseil de fondation du FiBL et conseillère nationale Claudia Friedl voit elle aussi cet agrandissement comme un jalon pour une recherche moderne, écologique et agricole en Suisse et au-delà: «Le rayonnement des recherche du FiBL atteint le monde entier. Sa recherche axée sur la pratique et son approche holistique de la recherche sont uniques en leur genre.»

Des solutions qui sont aussi utiles aux agriculteurs conventionnels

Le président de Bio Suisse Urs Brändli signale que de plus en plus d’agricultrices et agriculteurs conventionnels découvrent que les pratiques et les solutions de l’agriculture biologique peuvent aussi fournir de bons résultats dans leurs exploitations «Il est donc plus que temps d’équiper l’infrastructure du FiBL pour lui permettre de répondre à l’augmentation de la demande.»

Un institut utile pour toute la région

Daniel Suter, le président de la commune de Frick, souligne la bonne collaboration dans le processus de planification de l’agrandissement du deuxième plus grand employeur de sa commune: «Il est très important aussi bien pour la paysannerie que pour la commune de bien intégrer les nouvelles constructions aussi utiles que modernes à notre paysage magnifique mais écologiquement sensible.»

Soutien financier à l'agrandissement

  • Le Fonds Swisslos du Canton d’Argovie

Pour en savoir plus

FiBL contacts

Documents

Télécharger

Communiqué aux médias (271.7 KB)
Communiqué aux médias (43.9 KB)