Spezielle Optimierungen für den Internet Explorer 11 stehen noch an. Bitte nutzen Sie derweil zur besseren Ansicht einen aktuelleren Browser wie z.B. Firefox, Chrome

Les missions centrales du FiBL

Début 2019, le FiBL a publié ses onze missions centrales, regroupant ses nombreuses activités et indiquant, dans certains domaines, de nouvelles voies à suivre. Les défis de demain doivent être relevés avec des idées et des méthodes tournées vers l’avenir.

Les onze missions centrales:

  • Mission centrale 1: Sélection végétale pour les systèmes agroécologiques et biologiques
  • Mission centrale 2: Utilisation des techniques numériques dans l’agriculture biologique modern
  • Mission centrale 3: Protection phytosanitaire biologique pour l’ensemble de l’agriculture
  • Mission centrale 4: Gestion optimale de l’azote pour les plantes, les animaux et l’environnement
  • Mission centrale 5: Production animale sans compromis
  • Mission centrale 6: Changement climatique et agriculture biologique
  • Mission centrale 7: Améliorer la durabilité de l’agriculture et de la chaîne de création de valeur
  • Mission centrale 8: Rendre transparente la chaîne de création de valeur et assurer à long terme la confiance des consommateur
  • Mission centrale 9: La vulgarisation bio du futur – le conseiller numérique et la discussion personnelle dans les champs et les étables
  • Mission centrale 10: La contribution de l’agriculture biologique à la sécurité alimentaire et au développement rural
  • Mission centrale 11: Campus du FiBL – l’agroécologie et l’agriculture biologique ont besoin d’une formation et d’un perfectionnement inter- et transdisciplinaires

Préface

Vers le milieu du 21ème siècle, 500 millions de paysannes et de paysans nourriront suffisamment et sainement neuf milliards d’êtres humains. Ils le feront en ménageant les ressources naturelles et sans recourir aux énergies fossiles. La production sera rentable et permettra aux paysannes et aux paysans de bien vivre. Et des animaux leur permettront d’exploiter sans stress ni dommages les inépuisables surfaces d’herbages ainsi que les sous-produits de l’agriculture et de l’industrie alimentaire.

C’est cela, l’agriculture biologique moderne, et c’est pour elle que le FiBL s’investit dans de nombreux projets de recherche, activités de formation et capacités de vulgarisation. En agissant directement dans différents pays européens ou en collaborant avec de nombreuses institutions publiques et privées dans pratiquement tous les pays du monde. Car les collaborateurs du FiBL veulent faire bouger les choses. Ils utilisent pour cela les connaissances qu’ils ont tirées de plusieurs centaines de projets menés avec des praticiens et d’autres acteurs, des connaissances qu’ils élargissent en permanence par le biais de la recherche fondamentale et d’analyses rigoureuses. Depuis 45 ans, l’agriculture biologique peut compter sur les collaborateurs du FiBL.

La transition écologique, économique et sociale des systèmes alimentaires mondiaux est aujourd’hui sur toutes les bouches. Le FiBL y travaille en poursuivant de manière cohérente des objectifs bien définis. Il utilise pour
cela des fonds provenant d’instances publiques, de fondations privées et d’entreprises novatrices. En reformulant onze missions centrales, le FiBL réorganise ses nombreuses activités et annonce de nouvelles voies à suivre. Les défis de l’avenir doivent être abordés avec des idées et méthodes de l’avenir.

Ces onze missions centrales sont assemblées en un document qui marque un nouveau départ. Ce départ vise à accroître notre influence, car nous voyons beaucoup de nos idées faire leurs preuves et nos partenaires continuer de compléter l’éventail des bonnes solutions. Nous voulons aussi pouvoir financer ce nouveau départ et nous déployons des efforts considérables pour au moins doubler le budget actuel des cinq FiBL, qui se monte pour l’instant à environ 30 millions de francs / euros.

Nous voulons amener l’agriculture biologique, le bienêtre animal et l’agroécologie au centre de l’agriculture et de l’alimentation. Les temps sont mûrs pour une transition, mais il faudra retrousser ses manches et y mettre tout son coeur et toute sa tête.

Préface de la brochure "Les onze missions centrales du FiBL pour la période de 2018 à 2025" d’Urs Niggli, Directeur du FiBL Suisse de 1990 à mars 2020.