Spezielle Optimierungen für den Internet Explorer 11 stehen noch an. Bitte nutzen Sie derweil zur besseren Ansicht einen aktuelleren Browser wie z.B. Firefox, Chrome

Nouvelle Fiche Technique: Précautions d’usage lors de l’utilisation des machines d’autrui

Cover Fiche Technique "Les risques de l'ultilistation des machines d'autrui

Quoi de plus normal pour un agriculteur bio que de faire semer ses cultures par un entrepreneur de travaux pour tiers : cela lui permet d’économiser de coûteux investissements en machines. Mais cela implique une surveillance précise du travail que cet entrepreneur va effectuer.

Les entrepreneurs semant du tournesol ou des betteraves pour les producteurs non bio sèment souvent en même temps de l’anti-limace chimique ou des engrais non autorisés en bio. Le producteur bio devra à tout prix s’assurer à l’avance que son entrepreneur ne le fasse pas. Le producteur bio doit vérifier que le semoir ait été nettoyé à l’avance (pas de résidus de produits chimiques de traitement des semences; pas de restes de semences non bio dans la trémie).

En effet, si de l’antilimace chimique était semé sur un champ bio par erreur, l’agriculteur bio devrait annoncer immédiatement cet accident à son organisme de contrôle bio, qui déciderait des mesures à prendre. De toute façon, la récolte de cette parcelle ne pourrait pas être vendue en bio, ce qui entraînerait des pertes financières pour le producteur bio.

Plus d'information

Contact

Maurice Clerc

Télécharger

Boutique du FiBL: Fiche Technique "Les risques de l’utilisation des machines d’autrui"