Spezielle Optimierungen für den Internet Explorer 11 stehen noch an. Bitte nutzen Sie derweil zur besseren Ansicht einen aktuelleren Browser wie z.B. Firefox, Chrome

Le FiBL ouvre un bureau en Afrique

Le FiBL vient d’ouvrir son premier bureau en Afrique pour y lancer un projet de recherche et de développement financé par l’UE.

Ce projet intitulé «Spyrobio» étudiera pendant cinq ans les technologies et les pratiques des paysans bio de la zone cotonnière de l’Afrique de l’ouest. L’agronome Rémy Dabire, originaire du Burkina Faso, est en train de développer ce travail de recherche dans le cadre de la station africaine de recherches CRRA/IER (Centre régional de recherche agricole), à Sikasso dans le Sud-Est du Mali. 

Le FiBL coordonne ce projet développé conjointement avec trois instituts de recherches africains, des fédérations nationales de paysans bio, Helvetas et une centaine de paysans et de paysannes du Mali, du Burkina Faso et du Bénin. Le but est d’élaborer des propositions pratiques scientifiquement bien étayées pour que les techniques de production et autres innovations influencent positivement la sécurité alimentaire et le changement climatique. Le projet vérifiera aussi l’hypothèse que la matière organique du sol joue ici un rôle capital.

L’enjeu est immense: la base empirique du projet est en effet formée des quelque 10'000 cultivateurs de coton bio de ces trois pays, et leurs connaissances doivent constituer l’approche interdisciplinaire pour un programme de recherche transdisciplinaire et systémique.

Plus d'dinformation

Contact