Spezielle Optimierungen für den Internet Explorer 11 stehen noch an. Bitte nutzen Sie derweil zur besseren Ansicht einen aktuelleren Browser wie z.B. Firefox, Chrome

Ambitieux projet de développement de l’agriculture bio dans le Jura et le Jura bernois

Trois hommes signent un contrat.

Noël Saucy, Olivier Girardin et Urs Niggli se réjouissent de cette collaboration renforcée qui devrait permettre à la région jurassienne de conserver un rôle moteur dans le développement de l’agriculture biologique en Suisse romande. Devant - de gauche à droite: Noël Saucy (Président FRI), Olivier Girardin (Directeur FRI) et Urs Niggli (Directeur FiBL). Au fond, de gauche à droite : Hansueli Dierauer (FiBL), Milo Stoecklin (FRI), Claude-Alain Baume (FRI) et Véronique Frutschi (FRI) (Photo: Andreas Basler, FiBL)

Le chiffre d’affaire des produits biologiques suisses a atteint l’année passée 2.207 milliards de francs, ce qui correspond à une croissance de 154 millions de francs par rapport à 2013. L’évolution positive de ces dernières années se poursuit donc. Seul bémol, la production indigène et plus particulièrement l’agriculture romande peinent à combler la soif en produits bio des consommateurs suisses. La Fondation Rurale Interjurassienne (FRI) renforce sa collaboration par une convention de partenariat avec l’Institut de Recherche de l’Agriculture Biologique (FiBL) à Frick et son antenne de Lausanne. Pour le canton du Jura et le Jura bernois l’objectif est de poursuivre le développement du nombre d’exploitations bio.

(Frick, le 1.10.2015) La FRI et le FiBL ont signé une convention de partenariat pour le La FRI et le FiBL ont signé une convention de partenariat pour le développement de l’agriculture biologique. Les deux institutions veulent ainsi renforcer leurs collaborations afin de pouvoir offrir aux agricultrices et agriculteurs des solutions locales à des problématiques bien spécifiques. Retranscrire les résultats de la recherche dans des actions de terrain, développer la vulgarisation et la formation, sont autant d’éléments sur lesquels les deux institutions vont étroitement collaborer à l’avenir.

Cette collaboration n’est pas nouvelle, puisque plusieurs projets ont été ou sont conduits en commun. Comme par exemple le projet de «production laitières durable» qui identifie les facteurs capables d’améliorer la santé animale, la réduction des antibiotiques et des aliments concentrés. Ou encore dans le domaine des grandes cultures avec des essais de variétés de blé et de travail réduit de sol, ou l’organisation de la Journée Suisse des Grandes Cultures Bio en juin dernier qui a attiré près de 2'000 visiteurs venus de Suisse et d’Europe ou encore d’autres collaborations concernant la commercialisation des produits bio, en Ukraine par exemple.

La FRI contribue à la promotion du développement rural, notamment en mettant en œuvre la formation professionnelle agricole, en économie familiale et en intendance, le conseil et la formation continue (vulgarisation) en agriculture, en économie familiale et en intendance, la diversification des activités et des productions en agriculture, ainsi que la promotion des spécialités régionales du Jura et du Jura bernois, en Suisse et à l’étranger. Ces activités qui contribuent au développement rural et à la diversification des activités sont exercées en collaboration avec les organisations professionnelles.

Le FiBL est une institution unique en Suisse, en Europe et dans le monde, en tant que fondation privée entièrement dédiée à la recherche et au développement de l’agriculture biologique. Il  contribue fortement à la croissance du secteur bio en Suisse, et plus largement en Europe et au niveau international. Ses activités de recherche de pointe dans le domaine de l’agriculture biologique sont renforcées par des partenariats de collaboration dans plusieurs pays en Europe, et plus particulièrement avec les entités autonomes FiBL Allemagne et FiBL Autriche. Le FiBL est engagé dans des collaborations étroites avec de nombreuses universités et centres de recherche qui ont des compétences pointues en agriculture biologique.

Les compétences techniques du FiBL et de la FRI sont complémentaires.

Plus d'information

Contact

Télechargé

Communiqué de presse (121.4 KB)
Communiqué de presse (347.0 KB)
Photo (295.3 KB)