Spezielle Optimierungen für den Internet Explorer 11 stehen noch an. Bitte nutzen Sie derweil zur besseren Ansicht einen aktuelleren Browser wie z.B. Firefox, Chrome

Adieux après 30 ans passés comme directeur du FiBL Suisse

Urs Niggli a été à la tête du FiBL Suisse depuis 1990; à compter du 1er avril, il passera le flambeau à Knut Schmidtke, Lucius Tamm et Marc Schärer.

Sous la direction d’Urs Niggli, le FiBL est devenu une instance renommée de l’agriculture biologique et son effectif est passé de 20 à 280 collaboratrices et collaborateurs répartis sur divers sites en Suisse, en Allemagne, en Autriche, en France et à Bruxelles. Le directeur sortant a largement contribué à la notoriété européenne et internationale du FiBL ainsi qu’au développement d’un solide réseau

L’un des succès majeurs d’Urs Niggli réside dans la reconnaissance du travail du FiBL dans la sphère scientifique. Dans son interview avec le magazine allemand Ökologie & Landbau, il dit à cet égard: "Quand j’ai débuté, le FiBL avait la réputation de ne faire que de la recherche de complaisance pour l’agriculture biologique. On disait que les résultats ne résisteraient pas à un examen objectif, que le FiBL cherchait seulement à prouver que le bio est une bonne chose et que les éléments critiques étaient passés sous silence. En tant que scientifique, je ne pouvais évidemment pas accepter cela et j’ai donc adapté la structure interne de sorte à développer une forte compétence disciplinaire en créant des départements. Ces efforts ont été récompensés pour la première fois en 2002, lorsque nous avons pu publier les résultats de notre essai DOC dans la revue Science. Cela nous a catapultés dans le ciel de la science."

En 2014, la qualification scientifique du FiBL a été confirmée par une équipe de chercheuses et de chercheurs européens de renom qui, pour le compte de l’Office fédéral suisse de l’agriculture (OFAG), ont examiné l’institut à la loupe dans le cadre d’une évaluation par des pairs.

Outre l’affirmation progressive du FiBL comme institut scientifique, le rapport à la pratique agricole a toujours été une préoccupation majeure pour Urs Niggli. Ainsi, la recherche transdisciplinaire et la recherche participative occupent une place importante au FiBL Suisse, tout comme le transfert rapide des nouvelles connaissances à la pratique, à travers la plateforme en ligne bioactualites.ch, des publications, des cours et des conseils personnalisés.

L’équipe du FiBL et le conseil de fondation remercient chaleureusement Urs Niggli pour ses inlassables efforts pour l’institut et l’évolution de l’agriculture biologique! En tant que président des comités du FiBL Europe, du FiBL Allemagne et du FiBL Autriche, il continuera à s’engager pour la recherche en agriculture biologique, en travaillant sur des questions stratégiques.

Le symposium en honneur d’Urs Niggli a malheureusement dû être reporté en raison du coronavirus; il se tiendra dès que possible. À l’occasion des adieux d’Urs Niggli comme directeur du FiBL Suisse, une série d’articles ont été publiés; vous en trouverez une sélection ci-dessous.

Plus d'information

Contact

  • Urs Niggli
  • Martin Ott, Président du conseil de fondation du FiBL Suisse, +41 79 910 84 25

Liens et téléchargement

Après son départ, Urs Niggli continuera de s’engager pour la recherche bio au FiBL Allemagne, au FiBL Autriche et au FiBL Europe, mais aussi d’apporter son savoir-faire au Conseil d’Agroscope. (Photo: Samuel Schalch)

En 1994, le Conseil fédéral in corpore visite le FiBL à Oberwil BL lors de sa course d’école. Dgàd: le président de la Confédération Otto Stich, le conseiller fédéral Kaspar Villiger et Urs Niggli. Une fois hors du Conseil fédéral, Otto Stich a été nommé président du Conseil de fondation du FiBL (1996-2007). Photo: màd)

Le FiBL a organisé en l’an 2000 le 13ème congrès international de l’IFOAM. Dgàd: le conseiller d’État Ralph Lewin, le 1er directeur du FiBL Hardy Vogtmann, le chef de la commission agricole du parlement européen Friedrich-Wilhelm Gräfe zu Bahringdorf, la présidente de l’IFOAM Linda Bullard, la ministre cubaine de l’agriculture Maria del Carmen Perez, Urs Niggli, Otto Stich, le conseiller fédéral Joseph Deiss, le directeur de l’OFAG Manfred Bötsch, le vice-ministre de l’agriculture tchèque Richard Bartak. (Photo: màd)

De gauche à droite: Matthias Müller, responsable du département de l'agriculture en Argovie, Urs Brändli, président de Bio Suisse, Martin Ott, président du Conseil de fondation FiBL, Markus Schärer, propriétaire du cabinet d'architecture fsp, Daniel Suter, président de la commune de Frick, Urs Niggli, directeur du FiBL Suisse, Markus Dieth, conseiller d'État d'Argovie, Claudia Friedl, conseillère nationale et vice-présidente du Conseil de fondation FiBL, Peter Jossen, président du conseil d'administration de bio.inspecta. (Photo: FiBL, Thomas Alföldi)

Ouverture de la session d’hiver 2020 du Forum écosocial à Vienne. Dgàd: le commissaire agricole européen Janusz Wojciechowski, le président du conseil européen des jeunes paysans Jannes Maes, Urs Niggli, la ministre autrichienne de l’agriculture Elisabeth Köstinger. (Photo: màd)