Page d'accueil » Médias » Archives communiqués aux médias  » Archives 2017 » Communiqué aux médias

Contact

Henryk Luka
(Dr. phil, Ing. agr.)

Département des sciences des plantes
FiBL
Ackerstrasse 113
CH-5070 Frick

Téléphone +41 (0)62 865-7244
Fax +41 (0)62 865-7273
henryk.luka(at)fibl.org

Contact

Franziska Hämmerli
(lic. phil.)

Département de la vulgarisation, de la formation et de la communication
FiBL
Ackerstrasse 113
CH-5070 Frick

Téléphone +41 (0)62 865-7280
Fax +41 (0)62 865-7273
franziska.haemmerli(at)fibl.org

Communiqué aux médias du 02.03.2017

Habitats fleuris pour pollinisateurs et autres auxiliaires

Un défi actuel pour l’agriculture est de produire de manière efficiente tout en préservant les ressources naturelles et la diversité des espèces. Pour ce faire, elle s’appuie sur différentes mesures qui, en plus de favoriser cette diversité, visent à améliorer des services écosystémiques précis comme le contrôle naturel des ravageurs ou la pollinisation des cultures par des insectes. La plate-forme « Habitats fleuris », composée d’Agroscope, de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique, de la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires et de l’Union Suisse des Paysans, cette dernière assurant la coordination, développe des solutions orientées vers la pratique agricole. Et avec succès : deux nouveaux mélanges de bandes fleuries ont été approuvés comme surface de promotion de la biodiversité.

Coccinelle sur la feuille d'une pomme de terre, qui est infesté de poux.

La nouvelle plate-forme "Habitats fleuris" pour favoriser les auxilaires est accessible à l'adresse internet suivante: www.pbl-phf.ch (cliquer sur "Français") (Photo: (c) Agroscope, Matthias Tschumi)

Champ de chou avec la bande de floraison de prairie à côté

En plus du mélange à bande fleurie à auxilaires pour les cultures de choux du FiBL, il y a deux autres mélanges de la HAFL pour attirer les pollinisateurs. (Photo: (c) FiBL, Luka Henryk)

Un plein champ de céréales avec une bande entre eux en plein essor.

Agroscope a développé deux mélanges pour bandes fleuries destinées à attirer les auxilaires dans les grandes cultures. (Photo: (c) Agroscope, Matthias Tschumi)

(Frick, le 2 mars 2017) Le travail de la plate-forme, composée d’Agroscope, du l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL), de la Haute école des sciences agronomiques, forestière et alimentaires (HAFL) et de l’Union Suisse des Paysans, (USP), a pour objectif de favoriser les pollinisateurs et les autres auxiliaires qui contribuent à une agriculture durable grâce à leur travail de pollinisation et de contrôle des ravageurs. A travers une collaboration interdisciplinaire et des activités de recherche, la plate-forme entend développer des concepts, créer des synergies, identifier des lacunes et des potentiels afin de s’assurer que, finalement, les mesures portent leurs fruits dans la pratique.

En 2015, une nouvelle surface de promotion de la biodiversité (SPB) en faveur des pollinisateurs et des auxiliaires a été intégrée au système des paiements directs. Cet élément fournit aux auxiliaires une offre diversifiée de plantes à fleurs pour se nourrir et comme refuge. Depuis l’introduction de cette nouvelle SPB, plusieurs mélanges de semences sont disponibles. En plus des mélanges pour les pollinisateurs et pour la culture du chou, deux nouveaux mélanges pour les auxiliaires pourront être mis en place dès cette année. Ils visent la réduction des criocères et des pucerons dans les grandes cultures. Les premiers retours de la base agricole sont très positifs : les effets recherchés, aussi bien l’encouragement de la diversité des espèces que la diminution des ravageurs, sont réels. Des problèmes avec des adventices, des maladies ou des ravageurs n’ont pas été observés dans la rotation de culture.

En parallèle au développement des mélanges existants, la plate-forme planifie aussi une série de mesures afin d’encourager la mise en place d’habitats fleuris dans le paysage cultivé et d’ainsi favoriser les pollinisateurs et les autres auxiliaires. Elle prévoit notamment d’organiser un concours national en 2018. D’autres informations concernant la plate-forme « Habitas fleuris » sont disponibles à cette adresse : www.pbl-phf.ch.

En 2015, une nouvelle SPB en faveur des pollinisateurs et des auxiliaires a été intégrée au système des paiements directs. La plateforme «Habitats fleuris», coordonnée par l’USP,  poursuit le développement de mélanges de semences pour l’aménagement de ces surfaces fleuries, en collaboration avec Agroscope, le FiBL et la HAFL. Actuellement, cinq mélanges de semences pour bandes fleuries avec différents objectifs et pour diverses cultures ont été approuvés comme SPB :

  • Bandes fleuries SPB pour organismes auxiliaires (semis de printemps), nouveau
  • Bandes fleuries SPB pour organismes auxiliaires (semis d’automne), nouveau
  • Bandes fleuries SPB pour auxiliaires de la culture du chou
  • Bandes fleuries SPB pour pollinisateurs 1 (rapide ; anciennement « SHL Plus »)
  • Bandes fleuries SPB pour pollinisateurs 2 (riche ; anciennement « pollinisateurs printemps »)

Plus d'information

Contact

Liens

Télécharger

Communiqué aux médias (119.8 KB)
Communiqué aux médias (705.0 KB)

Veuillez cliquer sur les photos afin de les télécharger.