Page d'accueil » Médias » Archives communiqués aux médias  » Archives 2015 » Communiqué aux médias

Contact

Urs Niggli
(Prof. Dr. Dr. hc.)

Direction
FiBL
Ackerstrasse 113
CH-5070 Frick

Téléphone +41 (0)62 865-7270
Fax +41 (0)62 865-7273
urs.niggli(at)fibl.org

Contact

Franziska Hämmerli
(lic. phil.)

Département de la vulgarisation, de la formation et de la communication
FiBL
Ackerstrasse 113
CH-5070 Frick

Téléphone +41 (0)62 865-7280
Fax +41 (0)62 865-7273
franziska.haemmerli(at)fibl.org

Communiqué aux médias du 06.11.2015

Le FiBL signe un contrat avec l’Abu Dhabi Farmers’ Services Centre

Des experts de l'agriculture biologique feront ces quatre prochaines années le voyage à destination d’ÉAU. Ils vont y développer un centre d’agriculture biologique en collaboration avec des institutions scientifiques et des agriculteurs locaux. Ce contrat de quatre ans a été signé par Urs Niggli, le Directeur de l’Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL), et par Rashed Mohamed Al Shariqi, le Président de l’Abu Dhabi Farmers’ Services Centre (ADFSC).

Un groupe de personnes de la Suisse et d’Abou Dhabi se situent sur un champ dans le soleil du matin. Le groupe se tourne vers Urs Niggli sur le côté droit, quand il explique quelque chose. Le groupe se trouve sur la pelouse, derrière eux est pleine terre suivi d'un champ de maïs. Au fond, quelques maisons de village et une colline.

Maike Krauss (à gauche) et Urs Niggli (à droite) du FiBL expliquent l’essai au champ «L’effet du travail réduit du sol sur les émissions de gaz à effet de serre» à Frick à la délégation d'Abou Dhabi (au centre). (Photo: Andreas Basler, FiBL)

Professeur Docteur Urs Niggli et Son Excellence Rashid Al Shariqi sont assis à une table, qui est décorée avec des fleurs. Les deux hommes tiennent des stylos dans leurs mains, prêts à signer le contrat. Les membres du FiBL et de l’Abu Dhabi Farmers’ Services Centre se tiennent derrière eux. Le mur est couvert par une affiche intitulée „Establishment of the Organic Agriculture Section of the Abu Dhabi Farmers’ Services Centre, 2 October 2015, Frick Switzerland ».

La signature du contrat de quatre ans. Devant, de gauche à droite: Urs Niggli, Directeur de l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL), Rashed Al hariqi, Directeur Général d’Abu Dhabi Food Control Authority (ADFCA). Au fond, de gauche à droite: Dr. Alaa Joma, Directeur des Services Techniques d’ADFCA, Saif Al Hafeeti, Gestionnaire de Projet, Martin Ott, Président du FiBL, Nasser Al Junaibi, PDG d’ADFCA. (Photo: Andreas Basler, FiBL)

(Frick, 6.11.2015) Les agriculteurs d’Abou Dhabi veulent renforcer leur souveraineté alimentaire. Vu que la production agricole et alimentaire biologique doit y être fortement encouragée comme pilier important de l’autoapprovisionnement agricole, un concours international avait été lancé dans ce but et c’est le dossier du projet déposé par l’Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL) qui a gagné l’adjudication. Le contrat de quatre ans correspondant a été signé par des représentants des deux organisations vendredi 2 octobre 2015.

Plan quadriennal du FiBL pour Abou Dhabi

Au cours des quatre prochaines années, les experts de Frick vont développer l’«Abu Dhabi Organic Section», qui sera un département indépendant au sein de l’Abu Dhabi Farmers’ Services Centre (ADFSC). Quatre domaines seront développés de concert en vue de pouvoir être menés de manière autonome par les experts locaux après ce délai de quatre ans:

  • Un centre pour la recherche appliquée et le développement dans le domaine de l'agriculture biologique en étroite collaboration avec les paysans du pays.
  • Un état-major de spécialistes de la politique, de la législation, de la gestion de la qualité et de la certification des denrées alimentaires biologiques.
  • La mise en service de fermes modèles et de programmes de formation aux techniques de l'agriculture biologique, de transfert général des connaissances et de contact avec les différents groupes d’intérêts.
  • La mise en œuvre de stratégies de commercialisation pour les produits biologiques.

Besoin de financement de l'agriculture biologique dans les Émirats Arabes Unis

Il existe déjà une certification bio et des directives ancrées dans la législation. Selon l’ouvrage statistique de référence de 2015 «The World of Organic Agriculture», il y a déjà 50 domaines agricoles biologiques enregistrés qui cultivent une surface d’environ 4000 hectares, ce qui représente bien moins qu’un pourcent de la surface agricole utile du pays du Golfe.  Le FiBL aimerait motiver au moins une centaine d’autres agriculteurs pour la reconversion à la production bio. Rashed Mohamed Al Shariqi, le président de l’Abu Dhabi Farmers’ Services Centre (ADFSC) pense que ce chiffre sera dépassé: «Nos paysans ont des sols sableux et pauvres. Ils voient que le grand potentiel de l'agriculture biologique réside dans sa focalisation sur le développement de sols durablement fertiles. Les paysans sont en outre très intéressés à produire des denrées alimentaires saines pour leurs familles et communes.»

Les chances de réussite du projet

Les deux partenaires sont convaincus que ces objectifs sont atteints grâce à l’expérience du FiBL dans l’agriculture biologique dans les zones climatiques arides et semi-arides et grâce aux bons résultats de l’Institut dans la mise en place de projets efficaces pour l’encouragement de l'agriculture biologique dans des pays situés sous les mêmes latitudes comme par exemple la Tunisie, l’Inde et le Liban.

Plus d'information

Vos contacts au FiBL

Télechargé

Communiqué aux médias (207.4 KB)
Communiqué aux médias (295.8 KB)
Photo
Photo (839.8 KB)