FiBL Suisse

Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL)

Ackerstrasse 113, Case postale
CH-5070 Frick 

Téléphone +41 62 865 72 72
Fax +41 62 865 72 73 

info.suisse(at)fibl.org
www.fibl.org

Rapport d'activité 2014

bioactualites.ch

Logo bioactualites.ch

Informations pour les paysans:
www.bioactualites.ch

FiBL Suisse – 40 ans de recherche au profit de l’agriculture biologique

FiBL à Frick

L’institut de recherche de l’agriculture biologique, FiBL, a été fondé en 1973 et est établi à Frick depuis 1997. Il s’agit, à l’échelle mondiale, de l’un des principaux instituts de recherche d‘agriculture biologique. FiBL emploie plus de 175 spécialistes. Les atouts du FiBL sont une étroite imbrication de différents domaines de recherche et un rapide transfert de savoir de la recherche vers les activités de vulgarisation et les applications pratiques. Les compétences du FiBL sont également recherchées hors de Suisse et l’Institut participe à de nombreux projets internationaux – tant sur le plan de la recherche que de la vulgarisation, de la formation continue ou encore de la coopération au développement.

Le FiBL dispose d’un domaine viticole avec ses propres chais, de vergers et d’une exploitation agricole avec une boutique et un restaurant qui sont exploités selon les règles de l’agriculture biologique.

Organigramme (447 Ko)

Recherche pour la pratique

Depuis sa création en 1973, le FiBL élabore les bases scientifiques de l’agriculture biologique et de l’élevage respectueux du bien-être des animaux.

Les arbres fruitiers, les petits fruits, la vigne, les cultures maraîchères et les pommes de terre sont au cœur des travaux de recherche du FiBL sur les végétaux. La résistance aux ravageurs et aux maladies est testée en favorisant le recours aux auxiliaires, en adoptant des mesures de contrôle directes et en améliorant les pratiques culturales. Autre axe essentiel: les mesures visant à accroître la fertilité des sols. Un département se consacre à la qualité des produits bio, leurs recherches englobant la transformation.

Des vétérinaires travaillent sur la santé des mamelles et les parasites. Ils optimisent l’élevage, l’alimentation et le régime de pâture et ils testent des préparations homéopathiques et phytothérapeutiques. Le groupe «socio-économie» analyse les goulots d’étranglement économiques des filières bio, les seuils de rentabilité, les mesures de promotion en matière de politique agricole ainsi que les questions de commercialisation.

La ferme pilote de Frick se consacre notamment aux fruits à noyau et aux petits fruits, à la viticulture, aux grandes cultures, aux cheptels laitiers et aux abeilles. Depuis 2005 le FiBL dispose de sa propre cave viticole et poursuit des recherches sur la viticulture et la vinification biologique. En outre, de nombreux projets et enquêtes sont en cours sur plus de 200 fermes pilotes réparties dans toute la Suisse.

Photo aérienne de l’étude de longue durée DOC

A Therwil près de Bâle, l’étude de longue durée DOC, initiée en 1978 afin de comparer l’agriculture biodynamique, l’agriculture biologique et l’agriculture conventionnelle est toujours en cours. Cette étude a apporté de multiples preuves internationalement reconnues de la supériorité de l’agriculture biologique sur l’agriculture conventionnelle.

Haut de la page

Le conseil: transfert du savoir aux fermes

Le département recherche du FiBL dispose d’un service de vulgarisation qui permet de traduire rapidement les résultats dans la pratique. Outre les activités de vulgarisation destinées aux exploitations individuelles et aux groupes, les principaux outils du FiBL sont les cours, la revue mensuelle «bio actualités», le site Internet www.bioaktuell.ch, ainsi que des fiches techniques. Au sein de l’association des conseillers bio (BBV, Bio-Berater-Vereinigung), les cantons, le FiBL et les organisations bio privées travaillent en étroite collaboration. Le secrétariat de la BBV se trouve dans les locaux du FiBL.

Haut de la page

Les publications du FiBL: des outils majeurs du transfert de savoir

Publications différents du FiBL

Les supports d'information du FiBL rendent les résultats de la recherche de l'Institut accessibles aux agriculteurs, aux personnes du secteur agricole intéressées ainsi qu'aux responsables de la vulgarisation. De nombreuses publications du FiBL sont disponibles en plusieurs langues et diffusées dans le monde entier.

Les fiches techniques du FiBL, coéditées avec Agridea  (Lausanne), constituent un support type par le biais duquel l’Institut réalise à l’intention des praticiens un traitement optimal des enseignements tirés de la recherche. Les fiches techniques fournissent des informations pertinentes sur un sujet donné et proposent des solutions à des problèmes clés. Elles sont une aide indispensable pour les praticiens. Les dossiers du FiBL offrent quant à eux une base argumentaire à l’agriculture biologique. Le FiBL et Bio Suisse coéditent la revue mensuelle «bio actualités». Avec la Ffondation allemande Écologie & Agriculture (SÖL), le FiBL coopère à la publication de la revue «Ökologie & Landbau» qui s’adresse principalement aux chercheurs et aux spécialistes.

Le FiBL aborde par ailleurs plusieurs thèmes de l’agriculture biologique sur Internet. Par exemple, www.bioactualités.ch, plateforme des agriculteurs et des agricultrices biologiques suisses est le fruit d’une collaboration avec Bio Suisse et avec le service de vulgarisation cantonal pour l’agriculture bio.

Haut de la page

Le FiBL, une présence internationale

Travaux des champs dans les pays tropicaux

Le FiBL collabore avec des experts sur de très nombreux projets ainsi qu’au sein de commissions techniques tant en Suisse qu’à l’étranger.

... sur le plan de la recherche

Le FiBL est régulièrement appelé à participer aux projets de recherche de l’Union européenne. Avec ses partenaires européens, le FiBL travaille des sujets tels que la qualité des aliments, la santé animale, le développement et la politique agricole, l’optimisation des pratiques culturales et la protection des plantes.

... Sur le plan de la vulgarisation et de la coopération au développement

Les travaux de vulgarisation du FiBL intéressent un grand nombre de personnes dans le monde entier. Les spécialistes du FiBL apportent leur savoir dans de nombreux pays aux quatre coins de la planète. Au sein du FiBL, un groupe spécifique coordonne ces activités. Des exemples du travail du FiBL à l’échelle internationale sont la création d’un organisme de certification en Inde (Indocert) et le lancement de la production d’agrumes bio à Cuba.

... Sur le plan de la coopération avec des organismes internationaux

Les organismes internationaux font eux aussi appel aux compétences du FiBL. Ce dernier participe à la commission du Codex-Alimentarius de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. L’Union européenne fait également appel au savoir du FiBL, qui participe à la mise en place du plan d’action européen en faveur de l’agriculture biologique. En outre, le FiBL est l’un membres fondateurs de la Société internationale de recherche en agriculture biologique (ISOFAR).

Au sein de la fédération IFOAM, qui chapeaute les institutions de l’agriculture biologique réparties à travers le monde, le FiBL intervient dans de nombreux organes (comité chargé du cahier des charges, groupe régional Union européenne, groupe de travail du Codex-Alimentarius).

Haut de la page

Le FiBL a fondé deux instituts indépendants: le FiBL Allemagne en 2001) et le FiBL Autriche (en 2004). Il est en outre cofondateur du Institut biologique de République tchèque (2004) et de l’Institut pour l’agriculture biologique et la culture agraire au Luxembourg (IBLA, 2007).

Bioinstitut Tschechien
Institut fir biologesch Landwirtschaft an Agrarkultur Luxemburg

Haut de la page

Historique

L’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) est une fondation privée créée en 1973 par des agriculteurs et des agricultrices bio associés à des chercheurs.

Sa mission consistait à épauler les agriculteurs bio, négligés à l’époque par la Confédération et les cantons, en les faisant bénéficier de projets de recherche et d’une assistance-conseil. L’Institut a commencé à fonctionner en 1974 à Oberwil dans le canton de Bâle-Campagne, et poursuit ses activités depuis 1997 à Frick en Argovie.

Les grands moments de l’histoire du FiBL sont notamment l’organisation de la 1ère conférence IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Movements) en 1977 à Sissach et de la 13ème conférence IFOAM à Bâle en 2000.

Haut de la page

[Translate to Französisch:]

Financement

L’Institut de recherche et son service de vulgarisation sont financés par l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), par l’Office fédéral de l'environnement (OFEV), par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), par la Direction du développement et de la coopération (DDC), par les offices cantonaux de l’agriculture, par les communes ainsi que par des organisations privées (Coop, Bio Suisse, Hiscia, Migros et autres) et des particuliers. Le FiBL se finance en outre grâce à ses nombreuses mandats de recherche et participe à plusieurs projets de recherche sous l’égide de l’UE.

Haut de la page

Renseignements

Urs Niggli, Directeur du FiBL