Page d'accueil » FiBL Suisse » Recherche » Sciences animales

Contact

Florian Leiber
(Dr. sc. nat.)

Département des sciences animales
Chef de Département
FiBL
Ackerstrasse 113
CH- 5070 Frick

Téléphone +41 (0)62 865-7217
Fax +41 (0)62 865-7273
florian.leiber(at)fibl.org

Département des sciences animales

Le Département des sciences animales agricoles s'occupe de la recherche et du développement dans la sélection animale, les conditions d’élevage, l’alimentation animale et la santé animales

Nous utilisons des approches interdisciplinaires et participatives pour développer des concepts pour l’amélioration de la production animale dans les fermes bio. Une bonne combinaison de sélection adaptée aux conditions locales, de conditions d’élevage respectueuses des animaux, de mesures d’hygiène efficientes et de stratégies d’alimentation efficientes et respectueuses des animaux sont d’une grande importance pour toutes les espèces animales. Nos concepts visent des niveaux différents selon les espèces: pour les bovins ce sont les stratégies de sélection durable pour l'agriculture biologique, l’alimentation basée sur les herbages et la maîtrise des parasites des pâturages qui sont au centre de l’attention, pour les volailles ce sont les systèmes d’élevage, l’alimentation et le management en mettant l’accent sur le respect des animaux, les parasitoses et l’efficience des ressources en protéines, et pour les moutons et les chèvres on s’attaque aux problèmes de parasites par le biais de l’utilisation de différentes stratégies de régulation non chimique.

Dans le domaine de la santé animale nous étudions les causes des maladies, les possibilités de prévention ainsi que l’efficacité et la rentabilité des médecines vétérinaires complémentaires et alternatives. Pour prévenir les maladies et comprendre les événements sanitaires qui surviennent dans les troupeaux, nous analysons directement dans les fermes différents facteurs qui sont responsables de la santé des animaux agricoles. Les nouveaux concepts de santé animale holistique doivent permettre d’éviter les maladies dans la pratique. Les connaissances acquises de cette manière sont ensuite mises en pratique dans le suivi des troupeaux et dans les concepts holistiques pour la santé animale.